Sur les traces du judaïsme
du Rothenburg médiéval

Mairie
Extrait du registre de la ville avec une signature en écriture hébraïque.
Source: Archives municipales de Rothenburg ob der Tauber
Représentation du Jugement Dernier dans la salle impériale de la mairie de Rothenburg.
Source: Reichsstadtmuseum (musée de la ville impériale) de Rothenburg ob der Tauber
Au Moyen-Âge la mairie était le centre juridique de la ville. Chaque citoyen devait prêter serment à la constitution de la ville. Ce n'est qu'ainsi que l'on pouvait obtenir le droit d'être citoyen, ce qui était valable autant pour les chrétiens que pour les juifs. Encore de nos jours on peut trouver des inscriptions en hébreu dans le registre de la ville datant du Moyen-Âge. Contrairement aux chrétiens, chaque homme juif savait lire ce qui n'était le cas que pour une petite minorité de chrétiens.

La représentation du Jugement Dernier dans la salle de l'empereur de la mairie gothique où siégeait aussi le tribunal, montre clairement que les seigneurs spirituels et profanes sont soumis au jugement divin. Depuis le quinzième siècle la communauté juive de Rothenburg avait son propre tribunal. La communauté pouvait ainsi juger les conflits elle-même devant son propre tribunal.